..:: Interview ANGRA ::..

16 Septembre 2004

par Alex Ory

 

On se retrouve quelques jours après le Festival de Raismes, où Angra nous a offert un concert exclusif ainsi qu'un show acoustique. Quels sont vos sentiments après cette date ?

Kiko Loureiro : Felipe, quels sont tes sentiments après le Festival de Raismes ? (rire)

Felipe Andreoli : Le public a apprécié. C'était notre première opportunité en Europe, de pouvoir faire écouter de nouveaux titres du nouvel album. On en a joué 6 ou 7. La réaction du public a été fantastique, même s'il ne connaissait pas encore ces morceaux. Les applaudissements ont prouvé qu'il les a vraiment aimés. C'était très important pour nous de donner cette "Première" européenne en France car les Fans français sont très importants pour Angra. C'était une bonne chose d'avoir cette opportunité.

K.L. : Je dirais la meme chose , car en France, les fans nous supportent depuis longtemps. Ils ont toujours fait preuve de beaucoup d'ouverture d'esprit envers notre musique et c'est pour cette raison que nous avons pu jouer de nouveaux morceaux même si l'album n'est pas encore sorti dans les bacs. Et nous sommes aussi très satisfaits du résultat. C'est pourquoi on a voulu jouer ces morceaux le plus rapidement possible. Toutes les personnes qui sont venues nous voir après le concert nous ont confié les avoir aimés. C'était aussi une bonne chose pour Angra de jouer ces nouveaux titres car nous ne sommes qu'au début de la tournée. C'était notre premier concert..

Pendant ce concert, vous avez joué les grands titres d'Angra comme "Carry on" ou "Nothing to Say", mais également des nouveaux morceaux de l'album "Temple Of Shadows". Vous pouvez nous en parler ?

K.L. : Nous sommes partis sur une grande ouverture d'esprit et avons commencé à jouer des choses très diversifiées. On est arrivés à plus de 20 titres. En décembre, on a fait notre choix. En janvier, on a commence à travailler avec Denis et Raphaël a ensuite decidé de faire un concept album au regard des textes et surtout de la densité de la musique.

Pourquoi avoir choisi ce thème des Croisades ?

F.A. : C'est quelque chose dont nous avons beaucoup parlé. Surtout Raphaël, qui est très concerné par tout ce qui a trait à la religion. Un parle et les autres suivent (rire). C'est une vraie épreuve de faire réagir les gens à la foi, à la religion, ou à Dieu. En ce qui concerne le concept de l'album, il s'agit de l'histoire d'un chevalier, un Croisé du nom de " Shadow Hunter " qui fait partie de l'armée du Pape du temps des Croisades. Il se trouve au milieu d'une guerre sainte. Au cours de l'histoire, quelque chose lui arrive et il se met à se poser beaucoup de questions sur le bien fondé de tout cela. Pourquoi tuer des gens pour la religion ? Qu'est-ce que la religion, après tout ? Qu'estce que la foi ?

Est-ce une façon d'aborder les événements actuels ?

K.L. : Ouais ! C'est également un parallèle avec ce qui est arrivé lors de la découverte du Brésil. Les envahisseurs ont voulu changer les esprits, imposer leur religion. Et ça arrive tout le temps. Dans les paroles, on peut trouver différentes façons de penser, et peut-être y découvrir ta propre façon de penser. Ca te permet de t'exprimer toi-même, de savoir qui tu es.

F.A. : La conclusion est que personne ne devrait nous dire en quoi croire. Personne ne devrait décider à notre place ce qui est bon pour nous ou non. Chacun devrait pouvoir décider ce qui est bon pour lui. Et c'est ça la liberté d'esprit. Et cela fait également partie du concept de l'album. Liberté d'esprit, liberté d'expression artistique.

Sur cet album, on a l'impression que Edu s'est vraiment affirmé. Et prendre la place d'André (Matos) n'était pas chose facile, n'est-ce pas ?


K.L. : Ouais. C'est sûr. Et je pense que c'était le cas pour tous. Mais pour Edu c'est évident, car il est celui qui avait le plus de pression. Maintenant nous sommes tous très unis. C'est dû aux 4 années passées ensembles, ainsi qu'une longue tournée. On se connaît beaucoup plus, aussi bien en tant que musiciens qu'en tant que personnes et c'était donc plus facile de faire des morceaux où chacun donnerait le meilleur de lui-même.

Edu a-t-il participé à l'écriture des morceaux ?

K.L. : Non, pas aux paroles. Mais à la musique.

F.A. : Les paroles ont toutes été écrites par Raphaël. Bien sûr il nous a consulté et nous lui avons tous donné notre opinion car il traitait d'un sujet qui pouvait amener différents points de vue. Et nous avons tous différentes façons de penser.

Pour la plupart de ceux qui ont eu l'opportunité d'écouter votre nouvel album, " Temple of Shadows " se rapproche de "Holy Land".

F.A. : C'est vraiment intéressant car tous ceux qui ont écouté l'album et ont essayé de le comparer aux précédents, chacun avait une opinion différente. Même si la majorité d'entre eux n'ont pas vraiment réussi à l'identifier à l'un des précédets albums d'Angra. Et je pense que cela fait partie de la richesse de l'album, qui peut faire penser à d'anciens passages d'Angra mais aussi montrer quelque chose de nouveau. C'est ce que nous avons tenté de faire, et c'est une preuve que nous avons réussi.

4 guests apparaissent sur cet album. 2 d'entre eux sont de grands chanteurs de la scène Metal, Kai Hansen (Gammaray) et Hansi Kürsch (Blind Guardian). Comment avez-vous décidé de faire appel à eux ?

K.L. : On voulait montrer aux fans les deux grandes influences d'Angra. Le heavy Metal, Metal mélodique. Nous sommes fans de Kai Hansen et l'apprécions énormément. Nous sommes amis depuis l'enregistrement des albums "Angel's Cry" et "Holy Land", et sommes restés en contact grâce aux nombreux festivals que nous avons fait ensembles. Hansi Kursch parce que je trouve que Blind Guardian a un peu la même façon de penser qu'Angra, et recherche différentes façon de faire du Metal. Milton Nascimiento, c'est pour le style brésilien, car il est un grand chanteur brésilien. Il est très connu au Brésil. Et qui connaît mieux la musique brésilienne que Milton Nascimiento ?

Ce n'était pas trop difficile pour lui de jouer avec un groupe Metal ?

K.L. : Je ne pense pas parce que, tout comme Angra, il aime tous les styles de musique car il aime la musique par-dessus tout. Et c'est très important de pouvoir partager et jouer différents styles de musique, connecter les gens. Quand on l'a contacté, il a d'abord voulu écouter les morceaux. Mais son manager connaissait Angra, et savait donc que nous étions un groupe de qualité. Il a donc accepté et était très excité de chanter. En fait, après avoir accepté, il était vraiment optimiste à l'idée de jouer dans un groupe de Heavy Metal.

C'était la première fois pour lui ?

K.L. : Oui. Mais il a déjà chanté avec Peter Gabriel, Joe Anderson de Yes ou Duran Duran… C'est un musicien brésilien très spécial parce qu'il ne fait pas de la bossa nova ou un de ces autres styles. Non. Il fait une musique unique, la Milton Nascimiento. Et on espère vraiment qu'un jour les gens diront, en écoutant notre musique, que c'est celle d'Angra.

Qu'en est-il de Sabine d'Edenbridge. Etait-ce le coup de pouce d'Angra ?

F.A. : Elle était capable de faire ce qu'on voulait. On avait besoin d'une voix féminine car l'album est musicalement très dense et parfois très sombre. Une voix féminine était nécessaire pour avoir cette ambiance. De plus, l'histoire comportait un personnage féminin. Sabine a une si belle voix. Et si ça peux aider le groupe, tant mieux ! (rire)

Le nouvel album "Temple Of Shadows" sortira dans les bacs en Novembre. Quelle est la prochaine étape pour Angra ?

K.L. : Fin janvier, Angra revient pour une tournée en France. Environ 6 dates. On n'a pas plus de précision, mais ce sera fin janvier. Ce soir, on rentre au Brésil pour y tourner jusqu'en fin d'année. Ensuite ce sera l'Europe et le Japon.

Un dernier mot pour les fans ?

K.L. : Comme je le disais tout à l'heure, nous devrons toujours remercier les fans français pour leur compréhension et leur respect de la musique que l'on fait. Les français arrivent à comprendre que l'on puisse s'éloigner un peu du Heavy Metal. On apprécie énormément. Et ça nous aide à aller de l'avant.

F.A. : Je voudrais demander, je ne sais pas si c'est vraiment nécessaire, mais je voudrais demander aux gens d'écouter cet album avec une ouverture d'esprit et de cœur car parfois, la musique peut être très dense et pour certains, elle pourrait être indigeste. C'est ce que j'attends de nos fans français.

www.angra.net

 

..:: Line-up ::..

Edu Falaschi - chant
Kiko Loureiro - guitares
Rafael Bittencourt - guitares
Felipe Andreoli - basse
Aqualis Priester - batterie

 

..:: Studio Releases ::..

Angels Cry - 1993
Holy Land - 1996
Freedom Call - 1996
Fireworks - 1998
Rebirth - 2001
Hunters and Prey - 2002
Temple of shadows - 2004