Photos prises au Rockstore (Montpellier)
le 15.06.2004. Concert organisé par Studios 34. Crédits photos Nanou Campos

www.marillion.com

 

..:: Line-up ::..

Steve Hogarth (Vocals)
Mark Kelly (Keyboards)
Ian Mosley (Drums)
Steve Rothery (Guitars)
Pete Trewavas (Bass)

 

..:: Studio Releases ::..

Script For A Jester's Tear : 1983 (LP)
Fugazi : 1984 (LP)
Misplaced Childhood : 1985 (LP)
Clutching At Straws : 1987 (LP)
Seasons End : 1989 (LP)
Holidays In Eden : 1991 (LP)
Brave : 1994 (LP)
Afraid Of Sunlight : 1995 (LP)
This Strange Engine : 1997 (LP)
Tales From The Engine Room : 1998 (LP)
Radiation : 1998 (LP)
Marillion.com : 1999 (LP)
Anoraknophobia : 2001 (LP)
You're Gone : 2004 (Single)
Marbles : 2004 (LP)

 

 

..:: INTERVIEW de Steve Rothery de MARILLION ::..

Réalisée le 27 mai 2004 - Elysée Montmartre -
Par Franck Leber


Un peu avant le phénoménal concert de MARILLION, son guitariste Steve Rothery a répondu simplement à mes questions, dans un pur style anglais, bien sympathique, ma fois !

 


Pour vos fans, avez-vous réalisé que la composition de " Marbles " a soulevé pas mal d'interrogations et était attendu au moins autant que c'était pour vous un grand challenge, à cause de la pression et de la façon de composer ?

Steve Rothery : Cela est surtout dû à la conception de base car ne fut pas la même façon de travailler si je compare avec le précédent album. Cela a pris énormément de temps pour l'écriture.

Comment avez-vous eu l'idée de ce double album (par souscription) et étiez-vous sûr de l'adhésion de vos fans ?

Steve Rothery : Nous voulions expérimenter quelque chose de nouveau car nous sommes très proches de nos fans et voulions surtout leur faire plaisir aussi, même si la musique que nous écrivons, c'est une musique pour nous faire plaisir avant tout. Mais nous savions que les gens avaient confiance en nous, et nous voulions le leur rendre.

Est-ce vraiment la première fois que vous réalisez cette expérience ? Est-ce une nouvelle façon de composer des albums pour le groupe ?

Steve Rothery : Oui, mais nous voulions surtout expérimenter au niveau du son et de la composition. Nous avons préféré avoir une approche lyrique pour proposer un ensemble de titres qui sur l'album apporte une touche de magie et donne un impact énorme. " Marbles " se veut un album touchant et doit faire "craquer" les gens.

Après la 1ère écoute de "Marbles", cela donne à l'auditeur une joie et un plaisir complets, comme s'il retrouvait toutes les angoisses et interrogations de sa jeunesse. Es-tu d'accord avec cette analyse ?

Steve Rothery : Nous avons écrit " Marbles " dans une optique émotionnelle, afin de donner aux fans des éléments de joie, de souffrance, par notre musique. Chaque personne réagit de façon différente mais ce que "Marbles" exprime, c'est surtout un océan de larmes, de tendresse, de douceur, pour tous ceux qui sont sensibles à notre démarche.

Pensez-vous que votre musique dans "Marbles" est un incroyable mélange de ce que vous avez déjà enregistré, avec patience et expérience ?

Steve Rothery : Je pense que lorsque l'on fait un album, on ne sait pas par avance, ce qui va marcher et ce qui ne va pas marcher. Ce que je peux te dire, c'est qu'au fur et à mesure de l'écriture des morceaux, on s'est aperçu qu'ils étaient très liés et très soudés, dans la trame mélodique de Marbles.

Cela veut-il dire que "Marbles" constitue un ensemble à part dans votre discographie et que c'est d'hors et déjà une référence?

Steve Rothery : Oui, bien sûr, car il est déjà pour nous un exemple d'expérimentations musicales que nous souhaitions faire depuis longtemps.

Etes-vous heureux de jouer en France et pensez-vous que c'est toujours plus agréable de jouer à l'étranger ?

Steve Rothery : C'est toujours fantastique de jouer à l'étranger, nous sommes toujours bien accueillis que ce soit en Hollande, en Norvège, en Suède, en Allemagne, en Tchéquie. Nous avons de merveilleux souvenirs partout où nous allons et surtout à Paris, où le public est vraiment très proche.,

Quelles sont tes préférences musicales aujourd'hui ?

Steve Rothery : Je suis plus attiré par la qualité des compositions, que par la virtuosité des musiciens, vraiment. J'ai du mal à te citer des groupes, car je pense qu'il y a toujours quelque chose de bon à prendre dans chaque groupe qui joue dans notre registre.

Si je compare (sans offense !) MARILLION à Pink Floyd, en pensant qu'il y a avec MARILLION plus d'explorations mélodiques, quelle est ta réaction ?

Steve Rothery : Je pense qu'il y a différents degrés de mélodies entre nous et PINK FLOYD, car les expérimentations ne sont pas les mêmes. Faire une comparaison ne me gêne pas, car chacun y trouve ce qu'il recherche, dans l'un ou l'autre des groupes.

Si tu devais faire un bilan de la carrière de MARILLION depuis 1983, pour les fans, que leur dirais-tu? As-tu des projets pour l'avenir ?

Steve Rothery : C'est difficile car nous ne créons pas notre musique spécialement pour eux, mais d'abord pour nous. Notre seul message tout au long de ces années est la musique, créée pour notre plus grand plaisir et pour qu'elle soit aussi largement diffusée, si possible par tous les moyens. Nous continuerons dans cette voie, même si nous n'avons pas de projets particuliers.

Penses-tu que votre musique est attirante pour la jeunesse d'aujourd'hui ?

Steve Rothery : Je pense que n'importe quelle génération est attirée par la bonne musique, celle qui vient des tripes. Mais il ne faut pas oublier le rôle des médias et des radios, qui servent aussi de support à notre expression.

J'avais une question pour Steve Hogarth (le chanteur du groupe). " Marbles " signifie billes et Steve avait une grande attirance dans sa jeunesse pour les jeux de billes. Cela signifie t-il qu'il continue à vivre grâce à la musique, les rêves de son enfance ?

Steve Rothery : en effet, il veut préserver ses émotions dans la musique. Il ne veut pas faire de compromis et vivre pleinement ce qu'il ressent, même dans le groupe.