.:: INTERVIEW DE SAEKO KITAMAE ::.

Par Michael Duval

 

Saeko Kitamae, la nouvelle star japonaise médiatique du Heavy-Metal venait en visite dans notre capitale pour répondre à la presse spécialisée sur son parcours peu commun. C'est une femme déterminée et ambitieuse qui a répondu à mon interview.

 

MetalIsForever : Bonjour Saeko, avant de te présenter, peux-tu me dire, depuis combien de temps, es-tu en Europe, exactement ?

Saeko Kitamae : À la fin de 2000, je suis tombé malade et j'ai dû quitter mon groupe pour entrer dans un hôpital au Japon. Après être sorti de l'hôpital en 2001, J'avais besoin de repos et j'en ai profité pour partir deux mois et demi en Suisse, que j'ai visité à cette occasion. C'était la première fois que je me déplaçais en Europe. Durant mon séjour, j'ai reçu un mail d'un type allemand qui était l'un des fans de mon ancien groupe. Je lui écrivis " actuellement, je suis en Suisse " ! C'est alors qu'il me répondit : " Je veux te voir ! Te joindrais-tu à nous, nous allons au Waken Open Air ! ". Quand j'ai vu le paysage dans lequel se déroulait le Waken, j'ai décidé de revenir en Europe, une fois que j'aurais récupéré. Et c'est en août 2002 que je suis revenu en Allemagne. En août et septembre, je suis restée seule, dans une petite ville à contempler ma vie et je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup trop de choses que j'aimais au Japon pour m'en débarrasser. Néanmoins, je me suis décidé à consacrer ma vie à la musique et je suis donc allé à Hambourg en octobre 2002 avec seulement une valise et un ordinateur portable. Depuis, j'habite à Hambourg.

MetalIsForever : Peux-tu me donner les véritables raisons qui t'ont fait quitter le Japon pour l'Allemagne ? Dois-je croire qu'au pays du soleil levant le métal est en perdition ?

Saeko Kitamae : En fait, c'était comme une urgence mais c'est difficile de l'expliquer par de simples mots. Quand nous ressentons quelque chose de très fort, comme tomber amoureux, par exemple, nous même, nous ne savons pas pourquoi ! Pour ça, c'était la même chose ! Quoi qu'il en soit, j'ai ressenti quelque chose qui me poussait très fortement à quitter mon pays. Naturellement, cette idée m'effrayait. Je n'avais personne vers qui me tourner. Puis, je ne comprenais pas toujours la langue ! Mais, je me suis mise à chanter pour croire en moi et faire face à cette crainte, de manière à l'exorciser. En premier lieu, je devais faire face à ma crainte si je voulais continuer à chanter comme je l'ai toujours fait. Il m'est impossible de chanter les choses qui ne sont pas vraies. C'est ainsi que j'ai quitté mon pays. Au sujet de la scène en métal au Japon, je ne peux pas dire grand choses sur ce qui s'y passe actuellement, parce que j'ai quitté mon groupe depuis plus de trois ans.

MetalIsForever : De quelle manière, s'est faite ta rencontre avec les musiciens de Metalium ? Un beau jour, tu as frappé à la porte de Lars ? Pourquoi plus Metalium, qu'un autre groupe ?

Saeko Kitamae : J'étais seule à Hambourg et je n'avais aucune idée sur la façon de rencontrer des musiciens. Ainsi, j'ai distribué dans les salles de concert et les bars Heavy-Metal de la région, des flyers (que tu peux voir dans le livret du CD) avec mon adresse. Et un jour, j'ai reçu un appel d'un type ! Je l'ai rencontré dans un café. C'était Lars Ratz de Metalium. Il m'a demandé si je pouvais copier d'autres styles. J'ai entendu cette question quelques fois dans ma vie, de la part des Labels et des producteurs. Et à chaque fois, j'ai répondu " non, parce que je ne fais pas ceci dans le but d'être célèbre, mais uniquement parce que la musique, c'est ma vie ! Selon mes expériences antérieures, quand je répondais de la sorte, ils se détournaient et s'en allaient ou alors, ils essayaient de me persuader à copier d'autres styles. Ainsi je me suis attendu à la même réaction de la part de Lars. Mais il a dit, " Parfait ! " Je n'ai pas besoin de quelqu'un qui copie seulement les autres. Ainsi, j'ai senti que j'avais peut-être rencontré la bonne personne finalement.

MetalIsForever : Cette idée de faire un album, t'est venue de manière spontanée ? Ou as-tu décidé de suivre cette démarche sur les conseils de Lars ou d'autres musiciens ?

Saeko Kitamae : Oui, bien entendu ! Je suis parti de mon pays seulement pour rejoindre un groupe de Heavy-Metal. Au départ, je pensais réaliser un album. C'était la seule raison pour laquelle j'ai quitté mes amis. Mais, naturellement, Lars et un autre musicien m'ont beaucoup soutenu et nous avons beaucoup parlé. Personne ne peut rien faire tout seul. Et moi non plus ! Je suis heureuse d'avoir de gentilles personnes autour de moi.

MetalIsForever : A travers le Métal, que désires-tu véhiculer? Ton inspiration vient-elle de tes origines japonaises ou de ce que tu vis actuellement ?

Saeko Kitamae : Je veux juste exprimer tout ce qui est en moi. C'est ma vie. Tristesse, douleur, bonheur...... toute la beauté que mes yeux me permettent de voir chaque jours. Parfois il est difficile d'expliquer par des mots, ce que j'essaye de véhiculer à travers ma musique. Mais il est toujours très difficile d'en trouver le chemin. Quoi qu'il en soit, ma musique vient de mon existence même. Voilà ! La vie que j'ai maintenant est également une part de mon existence. Mes origines japonaises en font également partie.

MetalIsForever : Ton approche du métal Européen a débuté avec le rôle de Metaliana sur le dernier album de Metalium ! Peux-tu m'en dire quelques mots ?

Saeko Kitamae :
Ils recherchaient une voix fraîche pour la Metaliana. Et ça été moi ! Lars a aimé mon histoire celle de la jeune fille venant toute seule du Japon seulement pour le Heavy-Metal et il a dit, " tu es une Metaliana! " Ce fut un vrai challenge pour moi, parce que je n'avais jamais enregistré des parties vocales sur d'autres continents que le mien. J'étais nerveuse aussi ! Mais j'ai essayé de conserver les choses qui me semblaient impossibles.

MetalIsForever : Lars a produit ton album, Michael est ton Batteur, ton album sonne très Metalium! Cela fait un peu beaucoup, non ?

Saeko Kitamae : Je n'ai même pas pensé à cela ! En fait, nos goûts de la musique sont très semblables. Et c'est d'ailleurs une des raisons qui m'a décidé à travailler avec eux. Si tu avais entre les mains les anciennes bandes de mon premier groupe au Japon, tu verrais que j'ai toujours joué ce genre de Power-Metal. Naturellement, c'est un développement du passé avec quelques imports de la part de Larz, de Michael et d'autres du studio, pour cet album ! Mais les lignes directives de base, sont les mêmes, parce que c'est ma vie !

MetalIsForever : Les compositions viennent de toi, ou l'album a été écrit à plusieurs? Quels sont tes sujets de prédilection ?

Saeko Kitamae : Toutes les paroles ont été écrites par moi. En ce qui concerne la musique, dans la majeure partie des cas, j'ai écrit les idées de base avec mon clavier et mon ordinateur.
Puis Michael, Lars et moi-même nous, nous sommes chargés ensemble de rendre les chansons meilleures. Il y a également 3 chansons, dont l'idée de base est venue de Michael et de Lars. Dans ce cas présent aussi, nous les avons arrangé ensemble plus tard. De ce fait, je peux dire que toutes les chansons ont été faites avec la collaboration de nos 3 personnes.

MetalIsForever : La presse qualifie ta musique comme du Zen Metal! Moi, je dirais plutôt que ta voix est puissante et que ta musique est ravageuse ! Qu'en penses-tu ?

Saeko Kitamae : Le Zen, c'est une pensée qui essaye de voir au-delà des différentes formes de ce monde. Voyant des choses de l'intérieur et non pas de l'extérieur. Ceci ne fait pas parti d'un modèle en particulier, parce que les modèles sont l'une de ces formes. S'il vient de l'intérieur profond au delà des formes, c'est Zen. Quand j'écris des chansons, d'abord je me concentre toujours de façon à créer le plus de vide possible en moi. C'est Zen. Nous pouvons être totalement libres des modèles aussi longtemps qu'ils nous viennent de l'esprit, de notre intérieur profond.

MetalIsForever : J'ai lu que tu étais parti en tournée avec Doro! Ce fût une chose formidable, non ?

Saeko Kitamae :
Oui, j'ai eu des expériences très significatives et de beaux moments chaque soir. Non seulement le public mais également toutes les personnes qui se trouvaient sur cette tournée étaient très gentilles et je m'en réjoui énormément. Il y avait beaucoup de choses auxquelles il fallait penser aussi. Maintenant je suis un peu triste, parce que la tournée est terminée. J'espère avoir d'autres opportunités dans un futur proche.

MetalIsForever : La France t'attend avec impatience !!! Un petit mot pour tes fans !

Saeko Kitamae : Merci de lire cette interview jusqu'à la fin ! Je veux te voir un jour et espérer que nous pourrons partager quelques moments ensemble. Je ne peux pas rencontrer toutes les personnes sur terre, mais je veux rencontrer autant de personnes que possibles, parce qu'elles sont toutes magnifiques !

 

 

 

 

 

 

..: Line-up :..

Saeko Kitamae(Vocals/Piano/ Keyboards)
Michael Ehre (Drums)
Sven Lüdke (Guitars)
Hermann Frank (Guitars)
Mariko Inoue (Bass)

 

 

..: Studio Releases :..

Above Heaven, Bellow Heaven : 2004 (LP)

 

 

 

)