Live Report


..:: EDGUY - BRAINSTORM - NOCTURNAL RITES
PARIS - L'Elysée Montmartre - Le 21 avril 2004


Quelle affiche alléchante que cette triplette germano-suédoise ! D'un côté, les Suédois de NOCTURNAL RITES qui gravissent à chaque album, une marche supplémentaire et de l'autre, le duo allemand qui affirme tout le bien que l'on pense d'eux, pour l'un ! BRAINSTORM et toute la concrétisation d'un travail exemplaire pour l'autre, je cite: la vedette incontestée du métal européen actuel, EDGUY.
18h00, ouverture des portes, c'est ce qui était écrit sur les billets ! Seulement, comme d'habitude, le manque de QI des membres de la sécurité, n'a pût permettre aux gens de rentrer à l'heure dite. Résultat des courses, lorsque j'ai enfin pénétré dans la salle, les Suédois en étaient déjà à leur quatrième morceaux. Comme ils en ont joué que 7, il était vraiment difficile de juger un groupe sur si peu de morceaux ! Bref, le peu que j'en ai vu, c'était réellement sympas et pour ce groupe assez peu connu par chez nous (qui a dit, un de plus ?), ils ont su chauffer la foule comme il le fallait.
Quelques 20 minutes plus tard, c'était au tour des Allemands de BRAINSTORM et surtout à son charismatique leader, Andy B. Franck de faire parler la poudre. [Pour ma part, je vous dirais tout de même que l'album métal 2003 était ce fantastique album " Soul Temptation "]. Premiers pas dans notre capitale, première prestation de grande classe. Ne pouvant jouer que dans un espace plus que réduit, Andy et sa bande ne se sont pas laissé démonté pour autant et ont assuré comme des bêtes. 40 minutes pour un groupe qui a déjà à son compteur pas moins de six albums, cela faisait peu, mais ce peu a néanmoins permit aux fans de s'en prendre plein la gueule. 40 minutes menées tambour battant avec une verve et une intensité de tous les diables. S'adressant au public français dans la langue de Molière avec beaucoup d'efforts, Andy à mit rapidement tout l'Elysée Montmartre dans sa poche en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Hormis quelques problèmes de son à un moment donné, le set fût carré, irréprochable et surtout, d'un professionnalisme exemplaire.
Les 30 minutes qui ont suivit, paraissaient bien longues pour le public qui était venu en masse pour une seule chose, la tête d'affiche ! Porteur d'un album démentiel, EDGUY et son " Hellfire Club " se devait de répondre présent à cette date parisienne ! Jaillissant sur scène comme un diable de sa boite, Tobias arriva comme un fou furieux et souleva la foule des les premiers accords de " Mysteria ". Pipelette de service, clown dément, ou encore chanteur de grande classe, telles sont les casquettes que se visse, tour à tour, sur la tête ce petit bonhomme au talent indéfinissable. Tobias Sammet, reconnue comme une personne agréable, disponible, j'en passe et des meilleurs, avait décidé ce soir là, de mettre le paquet. Le décors était superbe, les lights n'en étaient pas moins de la partie (pour une fois !) et les musiciens, prêts à tout pour que le spectacle soit à la hauteur de toutes les espérances. La foule en délire pour qui toutes causes étaient acquises, allaient pourtant vite déchanter ! Si les membres de EDGUY ont fait leur travail de la manière la plus consciencieuse qu'il soit, il n'en a malheureusement pas été de même à la console (c'était qui l'ingénieur du son ? Ah, yen avait pas !) ! Si Tobias rencontrait quelques problèmes de micros des les premiers morceaux, la suite a été d'une catastrophe peu commune. Un son saturé comme jamais, les murs en tremblaient ! Une bouillie sonore que je n'avais jamais rencontré dans cette salle, jusqu'à présent. Les morceaux heavy-speed devenaient carrément inaudibles, seuls les morceaux plus lents et moins puissants, étaient acceptables et encore ! Parfois même, limites ! De plus, notre amis Tobias a ajouté sa touche personnelle à ce grand bordel, c'est qu'en 1h45 de show, il a dû interpréter 10 morceaux ! Tobi, je l'adore, mais s'il pouvait parler un peu moins sur scène, ce serait vraiment pas mal ! 10 titres en 105 minutes, ce serait presque du foutage de gueule ! Bien entendu, je ne discute pas sur la prestation des musiciens qui était géniale. Cet enthousiasme qui caractérise tant le groupe, était bien présent et pour cela, le spectacle valait le coup d'œil, mais pour le reste, la pastille a du mal à passer. Je ne sais pas ce qu'en pensent ceux qui étaient présents ce soir là ! Peut-être que je me trompe, que c'est moi qui a pété les plombs, je ne sais pas ! Mais d'un autre côté, j'aime trop ce groupe pour tenir gratuitement les propos que je tiens ici ! si je me suis trompé, alors tant mieux, dans le fond ! Il n'y en aura eu qu'un de déçu sur les 800 personnes ! Mais si je ne me trompe pas, alors, j'ai les boules et je vous dirais que ça me fait carrément chier !