.:: Studio Report SNAKE EYE ::.


Studio Sainte-Marthe - Lundi 18 Octobre 2004

Par Michael Duval

Après un coup de fil de Boban, me demandant si j'étais intéressé de venir écouter quelques morceaux du prochain album de SNAKE EYE, c'est en ce lundi 18 Octobre que j'étais convié aux festivités. Arrivé sur les lieux, c'est un quartet en pleine forme que je retrouvais. Déconnant comme d'habitude, Dom, le batteur du groupe était encore une fois comparable à une vraie pile électrique. Rickey (bassiste) et Xavier (Guitare) semblaient déjà avoir pris du recul par rapport à tout ça. Boban, lui, fidèle à lui-même, était très calme, mais cette fois, semblait montrer une petite pointe de fierté ! La visite des lieux fût assez rapide et le moment tant attendu, arriva enfin ! C'est à 4 titres que toute l'assemblée, a eu le droit et là, la surprise fût de taille ! " Give Me A Sign (Memories) " ouvrit les hostilités et franchement, aux bas mots, dès les premières notes, je pris une grosse claque dans la gueule ! Une intro effarante, venait de me percuter les portugaises !!! Un son dantesque !!! Pourtant, trois autres morceaux vont se suivre, " Queen Of The Night ", " Fire " et " Never Say Never ". Je ne sais pas quel a été le critère de sélection de ces morceaux, mais une chose et certaine, c'est que ça déchire sa race ! Sans tomber dans le cirage de pompes, chacun de ces morceaux m'a révélé deux choses ! Le travail d'une part et de l'autre, le professionnalisme. Tel un puzzle, chaque partie, chaque break, chaque changement de rythme semble s'imbriquer de la plus belle des manières. Rien n'a été fait au hasard, tout a été minutieusement orchestré et ficelé. Autant les parties de guitares rythmiques peuvent se montrer aussi agressives qu'accrocheuses, autant les solos sont d'une limpidité technique à couper le souffle. Un vrai travail d'orfèvre ! La voix de Boban ! Et bien, parlons en ! Edifiant, stupéfiant, sidérant, les mots me manquent, tant les efforts ont été considérable ! Boban a changé sa voix ? Nous aurait-il berné jusqu'à présent ? Non ! Boban, a seulement travaillé ! Epaulé par ses amis, Boban montre un autre visage. Le visage du professionnel, le visage du talent, le visage de la maîtrise vocale, le vrai visage de SNAKE EYE. Tantôt puissant, tantôt chaloupé, tantôt grave, tantôt mélodique, telle est devenue la voix de ce grand timide costaud. A ces deux ingrédients de taille, il faut penser à ajouter des chœurs splendides, une partie basse batterie hallucinante et on obtient toutes les facettes que ce doit de comporter un excellent album de Hard US. Que dire de plus ? Efficacité, Maîtrise, Mélodique comme ce n'est pas permis, Touchant, Energique et Rafraîchissant, tels sont les qualificatifs que j'emploierais pour définir la musique de SNAKE EYE. Ce soir, ce groupe m'a donné des frissons ! Avec la sortie de ce second album, J'en connais qui vont devoir se faire tout petit pour ne pas dire ramper, afin de demander pardon ! Une bombe est sur le point d'éclater. Faite attention de ne pas vous la prendre en pleine poire. Non seulement ça fera très mal, mais vous ne vous en relèverez pas. Merci les gars ! Vous ne devez strictement rien à personne !